REVUE DE PRESSE DU 15 10 2019

REVUE DE PRESSE DU 15 10 2019

De l’actualité fraîche pour les lecteurs des journaux.

*** LE TELEGRAMME DU TOGO

Ce lundi, 14 octobre 2019, S’intéresse à la présidentielle de 2020, avec ce titre : « André Johnson, préssenti candidat ; ″ un tissu de mensonge″, selon des cadres de l’UFC″. Le journal dit que, l’information manque de précision, mais il se pourrait que, le parti ″Union des Forces du Changement″ (UFC), de Gilchrist Olympio entre dans la course pour la présidentielle 2020. A en croire les infos, l’UFC pourrait se faire représenter par l’ancien ministre de l’Environnement, André Johnson une information politique de l’opposition qualifient selon le confrère, ″d’affabulations et de montage″. La parution annonce qu’un leader de l’UFC a laissé entendre qu’ils aviseront l’opinion au moment venu, mais ce qui est rapporté, n’est qu’un tissu de mensonge, ajoute le leader.

*** NOUVELLE OPINION

NOUVELLE OPINION parle lui, de l’impréparation du chantage et d’incohérence de l’opposition, quand la C14 fait recours au groupe des cinq pour l’organisation des élections. Le journal mentionne que, depuis qu’ils ont reçu un sanglant revers, suite à leur boycott aux législatives du 20 décembre 2018, les leaders de l’opposition, réunis au sein de la C14, ont perdu les repères, et ils cherchent éperdument à se racheter devant leurs militants, sans toutefois parvenir à convaincre. Après avoir amorcé une sortie médiatique pour réclamer l’intervention de l’ONU pour la supervision des élections présidentielles à venir, indique l’hebdomadaire. La nouvelle trouvaille de la C14 est d’aller vers le groupe des cinq, pour lui faire part de leurs exigences biscornues. Le confrère conclut que, cette démarche de la C14 fait penser à une désorganisation à la base de l’opposition togolaise.

*** COURRIER DE LA REPUBLIQUE

Enfin, le courrier de la république signale que, le HCRRUN renforce les capacités des membres des comités locaux de paix. Du 8 au 9 octobre dernier, écrit le confrère, le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a organisé à Lomé, un atelier de renforcement des capacités à l’endroit des comités locaux de paix. Cette rencontre tout en marquant le lancement des activités de ces comités, est destinée poursuit la parution, à les outiller pour un meilleur accompagnement du HCRRUN, dans sa prochaine phase de dédommagements. Une étape dénommée ″ réparation communautaires″ qui fait suite, précise le journal, à plus de deux ans de mise en œuvre  du volet ″ indemnisation individuelle″.