JOURNAL DES JOURNAUX DU 04 10 2019

JOURNAL DES JOURNAUX DU  04 10 2019

 

 Le Canard Indépendant; économie et développement ainsi que l’Eveil de la nation : ce sont là, les journaux qui nous intéressent plus dans la revue de presse de ce vendredi, 4 octobre 2019.

***L’EVEIL DE LA NATION

L’EVEIL DE LA NATION parle politique avec cette rencontre dans l’Oti de Noël de Poukn, qui mobilise et sensibilise pour 2020. Le journal déclare qu’à sept mois de la présidentielle dans notre pays, les Etats-majors des partis politiques affûtent leurs armes et qu’à UNIR, l’heure est à la mobilisation et à la sensibilisation. Dans la préfecture de l’Oti, dont il est originaire et où il a été élu député lors des législatives de 2018, Noël de Poukn, vient dit le confrère, de sonner la mobilisation. Au cours d’une rencontre politique samedi dernier dans le canton de Barkoissi, Noël de Poukn a échangé avec les cadres des différentes structures du parti UNIR. Objectif poursuivi, faire le bilan des dernières élections législatives et locales dans le milieu, recenser les points positifs, puis relever les faiblesses pour faire mieux à l’avenir conclut la parution.

*** ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT

ECONOMIE ET DEVELOPPEMENT s’intéresse pour sa part, au climat des affaires avec ce titre à sa page ″une″ : « Le Togo s’apprête à rééditer un exploit de rang dans le classement Doing Business 2020, le 24 octobre prochain». Selon le journal, en attendant le lancement officiel du doing business 2020 qui sera effectué le 24 octobre prochain, la Banque Mondiale vient de publier une liste restreinte des 20 économies ayant le plus amélioré leur environnement des affaires, au cours des 12 derniers mois. Tout comme l’année dernière, indique le bimensuel, le Togo se retrouve à nouveau dans la shortlist des 20 économies les plus performatrices, avec 19 autres pays dont 4 africains, notamment le Nigéria, le Kenya, Djibouti et le Zimbabwé.

***LE CANARD INDEPENDANT

Enfin, LE CANARD INDEPENDANT évoque la lutte contre la corruption et dit que, les journalistes s’engagent. « Fédérer les journalistes togolais, désireux d’apporter un plus, à la lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent », telles est , signale le confrère, la mission que s’est assignée l’association ″ Médias Togolais contre la Corruption et le Blanchiment (METOCOB)″, porté sur les fonts baptismaux, le 1er octobre. L’hebdomadaire mentionne qu’en dehors des institutions étatiques de lutte contre la corruption, METOCOB se veut une association d’éveil, qui entend mobiliser les moyens pour aider les hommes et femmes de médias, à jouer avec professionnalisme leur partition dans la lutte contre la corruption qui est aujourd’hui, l’une des préoccupations des dirigeants togolais.